Voici un forum basé sur les Mythologies Antiques, les créatures, et les mondes Mythiques
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DELPHE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: DELPHE   Ven 18 Juil - 14:39

Delphe









Delphes est le site d'un important « sanctuaire panhellénique », c'est-à-dire d'un sanctuaire commun à toutes les cités de la Grèce antique. Il est dédié au dieu Apollon Pythien et caractérisé par la présence d'un oracle. Delphes se trouve en Phocide.

Il est important de rappeler que les sanctuaires panhelléniques (de « Hellènes », synonyme de « Grecs ») étaient des complexes architecturaux extérieurs aux cités : ils constituaient les seuls lieux où tous les anciens Grecs prenaient part à des célébrations à caractère religieux « communes ».


Le nom de Delphes (pluriel Δελφοί / Delphoí) vient du mot dauphin (δελφίς / delphís) : dans la poésie homérique, Apollon aurait pris la forme de cet animal pour attirer les marins crétois chargés d'instaurer son culte sur le site.

Les traces les plus anciennes d'une occupation humaine dans la région de Delphes remontent au paléolithique.

Sur le site du sanctuaire, un village modeste est connu vers 1400 av. J.-C. environ : ce site, nommé Pythô (Πυθώ, οῦς (ἡ) et Πυθών, ῶνος (ἡ)) dans l'Iliade (cf. II, 519 et IX, 405) et dans l'Odyssée (cf. VIII, 80), est abandonné entre 1100 av. J.-C. environ et 800 av. J.-C. Le sanctuaire se développe probablement à partir de cette date, avec l’apparition d’un premier autel et d'un premier temple, que la tradition delphique et la tradition antique placent sur une pente où se serait trouvée une fissure naturelle exhalant des gaz (notamment Strabon, IX, 3, 5).

C'est surtout entre le milieu du VIIIe siècle av. J.-C. et le milieu du VIIe siècle av. J.-C., qu'Apollon Pythien gagne une notoriété importante : il est le patron des entreprises coloniales effectuées durant cette période.

En 373 av. J.-C., un tremblement de terre endommage gravement le sanctuaire : il ne s'en remettra jamais. C'est en effet à partir de sa reconstruction difficile, durant la seconde moitié du IVe siècle av. J.-C., que le site entame un long déclin, marqué par les troubles politiques qui agitent la Grèce. Dès la période romaine, au Ier siècle, plus aucun édifice n'est construit à Delphes.

En 392, l'interdiction des cultes païens dans l'empire romain par l'Édit de Théodose marque la fin officielle du culte d'Apollon Pythien. Les ruines du site, un temps occupées par un village au début de l'époque chrétienne, sont abandonnées et redécouvertes au XVe siècle seulement.

L'origine mythologique du sanctuaire de Delphes mérite d'être citée : celui-ci aurait été fondé par Apollon lui-même après avoir construit le temple de Délos. À son arrivée dans la région, le sanctuaire était gardé par un serpent nommé « Python », fils de Gaïa (la Terre) et gardien d'un oracle consacré à Thémis. Apollon, désireux d'établir un oracle pour guider les hommes, tua Python avec son arc et s'appropria l'oracle. (cf. Hymnes homériques) Pour faire venir ses prêtres, il détourna un bateau crétois (cf. section supérieure).

Ce mythe fait donc d'Apollon Pythien un conquérant-fondateur, ce qui explique son patronage de la fondation de colonies grecques et le fait que son culte se répandit dans l'ensemble des colonies ; il place aussi l'oracle au cœur du sanctuaire.

Le sanctuaire de Delphes, en effet, est « oraculaire » : la parole du dieu y est transmise aux hommes par l'intermédiaire de la Pythie, dont la tradition antique fait une jeune vierge inculte, installée sur un trépied placé dans une fosse oraculaire (l'adyton) juste au-dessus d'une fissure d'où les Anciens pensaient qu'émanaient des gaz toxiques ; la Pythie tient une « phiale » (récipient plat et sans anses servant aux libations) et une branche de laurier (l'arbre du dieu Apollon).


La consultation de l'oracle était au départ annuelle : elle avait lieu le sept du mois Byzios (février-mars), jour de la fête d'Apollon. Elle se fit ensuite le sept de chaque mois durant la période de neuf mois où Apollon était censé occuper le site : ce jour fut nommé polyphthoos (« jour des multiples questions »).

Des rites précédaient la consultation : ils étaient accomplis en fonction de la prophétesse et requéraient la présence de deux prêtres. Ces derniers exerçaient leur charge à vie et étaient secondés par cinq hosioi qui maintenaient le culte, et deux prophètes.

Un de ces derniers assistait la Pythie, notamment en traduisant ses paroles afin que l’oracle rendu soit compréhensible. Les réponses du dieu étaient transmises en prose et sous forme d’hexamètres (en vers).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythologies.forumdediscussions.com
 
DELPHE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde des Mythologies :: La Mythologie Grecque :: Lieux Légendaires-
Sauter vers: